Actualité

Bonjour

Nous sommes au regret de vous annoncer que la liquidation de la SCOP ALIZARINE a été prononcée le 27 mars dernier, faute de fret suffisant permettant la viabilité de l’entreprise.

Ainsi, La SCOP ALIZARINE dépose ses bilans :

Dépôt de Bilan Carbone
la petite péniche Alizarine avec son petit moteur 2 temps Diesel Général Motors de 160ch consommait 760 l de gazole et émettait 2010 kg eq CO2 (kg équivalent CO2) pour effectuer un aller simple Valence-Paris, soit 765 km de parcours. Sur ce même parcours, un camion consomme 1200 l de gazole et émet 3160 kg eq C02. Ainsi, sur ce trajet, le transport fluvial permettait d’économiser 440 litres de carburant et 1 150 kg eq CO2, soit : des émissions de CO2 divisées par 1,6 et des consommations en carburant divisées par 1,6.
Elle ne créait pas de nuisances sonores : nous pouvions observer des animaux, les hérons profitaient de notre passage pour guetter et chasser les poissons des rivières et des canaux.
Elle n’écrasait pas d’animaux.
Elle donnait le sourire aux riverains lorsqu’ils la voyaient passer doucement.

Dépôt de Bilan Moral
La petite Scop Alizarine a suscité un capital sympathie de très nombreuses personnes qui ont été de près ou de loin sensibles à l’action directe entreprise par ses dirigeants : tenter de créer une alternative au « tout routier » en proposant une logistique fluviale entre la Vallée du Rhône et Paris, transportant de la marchandise palettisable et non périssable, en l’occurrence du Vin et des produits du terroir. Les producteurs et les personnes ayant choisis ce mode de transport innovant étaient tous des militants proposant des produits bio, cultivés de manières réfléchies et raisonnées.
Dans les soutiens à l’Alizarine, nombreux ont participé financièrement à la mise en place du projet et/ou à sa continuation, nombreux sont venus nous aider sur le bateau, nombreux se sont tenus informés des épreuves traversés, des espoirs, des réussites et des échecs, nombreux se sont impliqués dans le fonctionnement, nombreux nous ont soutenus dans les moments difficiles, nombreux ont crus autant que nous au bon sens de cette proposition et nombreux sont tristes d’assister à la fin de cette aventure sans pouvoir changer le cours de l’histoire.

Dépôt de Bilan Financier
Quatre années de création, trois années d’exploitation, 250 000 euros d’investissement, trois bilans déficitaires, deux procès perdus faute d’esprit procédurier, quatre-vingt pour cent des éventuels clients ayant répondus positivement à l’étude de marché n’ont finalement jamais osé utiliser le transport fluvial, 90 000 euros de dettes à l’instant « T », un énorme espoir de remplissage du bateau par une grande firme Bio tombé à l’eau à cause du coût et du temps de transport, des contrats difficiles à renouveler, un marché impossible à créer, le flux tendu trop tendu, des engagements inexistants (VNF, le ministère des transports et de l’écologie), un pays qui n’ est pas encore en transition, l’essence pas encore assez chère, le monopole routier sur le transport de marchandise, le mauvais entretien du réseau fluvial, le réchauffement climatique et ses épisodes de crues enchainant des épisodes de sécheresses, l’impossibilité d’avoir accès à des quais.

Pour éviter de rester sur une note trop négative, nous vous invitons à rentrer en contact avec Denis Robert, du GAEC du Mas d’Intras à Valvignères 07, qui de son côté continue le combat et crée « Fleuve de liens » pour donner un avenir prometteur à cette merveilleuse expérience.
On vous dit à bientôt donc, sur l’eau ou tout à côté !

Cécile et Raphaël

En janvier et  février 2018, L’ALIZARINE sera dans le bassin de Confluence à Lyon 2°, quai Arlès Dufour.

Du mercredi au samedi ventes au bateau des produits du terroirs transportés par péniche et assiettes “découvertes”.

Uniquement sur réservation au 06 86 71 34 73 ou 06 76 94 52 57.

 de la SCOP à la SCIC explication

18 decembre

Après l’arbre en travers du canal, Alizarine est restée à Lyon car la crue de la Saône est importante.
Elle honorera ses livraisons en dates et heures pour la suite du voyage.

11 decembre 2017

Arbre en travers du canal, retard en perspective ;o((

Publié sur facebook par Bateau Alizarine ou VNF

Automne 2017

Revue Village        Lire l’article

5 Octobre 2017

Déchargement pour Biocoop à Bollène

 Juin 2017

Article dans le magazine “la ruche qui dit Oui”

 

Dégustation sur le pont d’Alizarine au bassin de La Vilette

degust_la_vilette

 

charg2 charg1

Témoignage d’un de nos clients

“J’ai eu connaissance de l’Alizarine en 2012, alors que le projet en était à ses début. J’ai tout de suite été enthousiasmé par l’idée. Je parcours beaucoup de km depuis 29 ans, et les routes sont de plus en plus encombrées. Un mode de transport respectueux du vin, qui vide les routes et économise de l’énergie, ça m’a tout de suite intéressé.
En 2015, j’ai fait transporter du vin lors des 3 voyages de l’Alizarine, soit au total 28 palettes de mon vin !
Je suis bluffé par la manière dont le vin se goûte à son arrivée : j’ai l’impression de le déguster tel qu’il est en cave.
Quand à l’état des palettes, ça saute aux yeux: il n’y a sur les fleuves ni ronds-points, ni dos-d’âne… elles sont dans un état absolument parfait !
J’ai donc décidé de faire transporter au moins 45 palettes en 2016, réparties sur les 3 premiers voyages de l’année.
Et l’enthousiasme de mes clients, notamment belges et alsaciens, est tel que je pense que ce sera largement plus. Les particuliers, mais aussi les magasins tels les Biocoop, en redemandent…
Quand à moi, je suis parfois monté en TGV pour suivre le bateau, pour le plaisir ou pour rayonner autour des lieux de déchargement, avec notamment à Paris un véhicule électrique Utilib’. »

Denis ROBERT, vigneron bio à Valvignères (07)

denis-Robert

Un très grand MERCI aux 355 contributeurs qui nous ont permis d’atteindre notre objectif dans Ulule.

Assurant une liaison régulière entre la Vallée du Rhône et Paris, la péniche fait des escales de livraisons et de chargements tout au long du chemin et au gré des commandes !

Découvrez le fret fluvial de vin à température maitrisée ! Bercé au fil de l’eau, le vin peut être savouré à l’arrivée !

Venez nous rencontrer et parlez-en à vos clients, cavistes, exportateurs……

IMG_3174

Après quatre années de démarches actives  et grâce à l’engagement de nos partenaires, nous sommes  à la barre de l’ALIZARINE, ce beau Luxmotor de 35m, sa cale est prête à recevoir tout le vin de la vallée du Rhône pour l’emmener bercé et sous température dirigée vers Paris.

Ce transport militant demande de la part des producteurs et des clients une nouvelle démarche, très engagée, basée sur la lenteur, à contrario du modèle économique actuel basé sur la politique du « Flux tendu ».

Nous agissons dans le bon sens, en faveur du climat et de l’environnement en proposant un transport doux éco responsable et qui, à l’opposé du tout routier invite au voyage plutôt qu’au déplacement.

Ne craignez pas d’être lent,

craignez seulement d’être à l’arrêt !

IMG_1515

Nous sommes heureux de vous présenter la péniche ALIZARINE. Sur l’eau, elle est magnifique c’est une princesse qui se déplace sans bruit, majestueuse, imposante, sillonnant le cours d’eau, saluée par les immenses arbres bordant les chemins.

Nous fendons la bise au rythme de l’eau, entre 4 km/h et 20 km/h… Ici,  les tic-tac de l’horloge ce sont les tours d’hélice, le gouvernail est notre guide, les écluses marquent le pas, le but est le chemin, nous apprenons à conjuguer au présent. C’est un rêve qui se réalise.

IMG_0742